International Jazz Day

30/04
26 Avr 2016
En novembre 2011, l’Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) a officiellement décrété le 30 avril « Journée Internationale du Jazz ». L’UNESCO veut ainsi souligner l’importance du jazz et son rôle diplomatique dans l’unité des peuples aux quatre coins du globe. Comme véritable ville cosmopolite du jazz, Bruxelles saisit cette occasion à deux mains pour mettre dignement en lumière non seulement ce genre musical mais aussi tous les artistes qui y contribuent.
 
Chaque année à la date du 30 avril, cette forme artistique internationale est reconnue pour sa capacité à favoriser la paix, stimuler le dialogue interculturel, encourager la diversité, le respect des droits de l’homme et de la dignité humaine, contribuer à l’éradication de la discrimination, encourager la liberté d’expression, favoriser la diversité des genres et renforcer le rôle des jeunes dans la mise en œuvre du changement social.
Comme véritable ville cosmopolite du jazz, Bruxelles saisit cette occasion à deux mains pour mettre dignement en lumière non seulement ce genre musical mais aussi tous les artistes qui y contribuent.

En soirée, de nombreux concerts de jazz sont bien entendu à l’affiche des différents clubs et salles de spectacle que compte la capitale.

Mais l’après-midi déjà, une parade haute en couleur fera résonner le jazz dans les rues du centre-ville.

Le Brussels Vocal Project (Emily Allison, Anu Junnonen, Anja Kowalski, Barbara Wiernik, François Vaiana) donnera le coup d’envoi avec une série d’œuvres musicales principalement de compositeurs belges mais aussi quelques classiques du genre sous le thème de cette année, celui de la diversité et de l’amour.

Ensuite, ce sera au tour des Fanfakids sous la direction du percussionniste de jazz Nico Chkifi de nous emporter dans un tourbillon de rythmes et de joie débridée. 

Mâäk aussi sous la direction de Laurent Blondiau sera de la partie, brillamment épaulé par Remork & Karkaba. Ces fervents musiciens savent mieux que quiconque comment emballer en un rien de temps le cœur des passants aux coins des rues de la capitale. Ils feront vibrer sans peine jeunes et moins jeunes, d’ici et d’ailleurs en les gratifiant de riffs de fanfare musclés, généreusement éparpillés sur les rythmes de transe des percussions et de danses gnawas marocaines. Préparez-vous à vivre une expérience enivrante avec cette fanfare originale franchement décalée !

 

Quand : samedi 30 avril de 14h à 18h

Lieu : le piétonnier de Bruxelles/Boulevard Anspach

Départ : magasin de disques The Collector, Rue de la Bourse 26